besogne
   L’acte vénérien, que nous accomplissons sans douleur — mais non sans fatigue. C’est ce que Fourier appelle le "travail attrayant".
   
   Quand ils ont bien travaillé et qu’ils sont saouls de la besogne.
   TABARIN.
   
   "De le faire cent coups, voire à beau cul levé,
   Avec votre Brillant, qui besogne en crevé."
   TROTTEREL.
   
   "La belle en train de bien apprendre,
   Serrait Lucas, qui, las de besogner,
   Par un air abattu lui fit assez comprendre
   Qu’on ne peut toujours enseigner."
   VIDA.

Dictionnaire Érotique moderne. . 1864.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • besogne — [ bəzɔɲ ] n. f. • besoigne 1165; forme fém. de besoin → besoin 1 ♦ Vx Besoin, ce qui est nécessaire (⇒ besogneux). Acte sexuel. 2 ♦ Mod. Travail imposé par la profession ou par toute autre cause. ⇒ occupation, ouvrage, tâche, 1. travail. Abattre… …   Encyclopédie Universelle

  • besogne — BESOGNE. s. fém. Terme du style familier. Travail, ouvrage, l action par laquelle on fait une oeuvre. Un artisan attentif à sa besogne. Mettre la main à la besogne. Aller à sa besogne. Être à sa besogne. Une longue besogne. Faire sa besogne.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • besogne — BESOGNE. s. f. Travail, ouvrage, l action par laquelle, ou avec laquelle on fait une oeuvre, un travail. Le laboureur, ou l artisan est attentif à sa besogne. mettre la main à la besogne. aller à sa besogne. une longue besogne. faire sa besogne.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Besogne — Be*sogne , n. [F. bisogne.] A worthless fellow; a bezonian. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Besogne — (frz. Besonnj), Geschäft, Auftrag …   Herders Conversations-Lexikon

  • BESOGNE — s. f. Travail, ouvrage ; action par laquelle on fait une oeuvre. Avoir de la besogne. Mettre la main à la besogne. Aller à sa besogne. Être à sa besogne. Une longue besogne. Se mettre en besogne, à la besogne. Faire sa besogne. Quitter sa besogne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BESOGNE — n. f. Travail qu’exige de chacun sa profession, action par laquelle on fait une oeuvre. Avoir de la besogne. Mettre la main à la besogne. Aller à sa besogne. être à sa besogne. Une longue, une rude besogne. Faire sa besogne. Quitter sa besogne.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • besogne — (be zo gn ) s. f. 1°   Ce qui est de besoin, affaire, apprêt. •   Le galant [le renard] pour toute besogne Avait un brouet clair ; il vivait chichement, LA FONT. Fabl. I, 18. 2°   Ce qu il est nécessaire de faire, travail, ouvrage. Celui qui ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • besogné — (be zo gné) part. passé. Uniquement employé dans des locutions de ce genre : c est à lui mal besogné, il a mal fait. •   Ce ne serait à vous bien besogné, LA FONT. Faiseur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Besogne — Be|so|gne* [bə zɔnjə] die; , n <aus gleichbed. fr. besogne, weitere Herkunft unsicher> (veraltet) Besorgung, Geschäft, Arbeit …   Das große Fremdwörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”