bander
   Être en érection, avoir envie de baiser une femme lorsqu’on est homme, ou un homme lorsqu’on est pédéraste. C’est l’"arrigere" (relever, hausser, dresser) des Latins.
   
   "Qu’on le passe aux verges,
   Dit Vénus à part;
   Qu’il soit de ma bande
   Banni sans retour:
   Jamais il ne bande."
   ("Les Archers de l’Amour.")
   
   Y bande encore... est-y gentil!
   HENRY MONNIER.
   
   "Tout vis-à-vis,
   Je rends des vits
   Toujours bandants."
   COLLÉ.
    — On a étendu la signification de ce mot, purement vénérienne, et on s’en sert maintenant au propre et au figuré: au propre, comme il vient d’être dit; au figuré, pour indiquer la violente envie qu’on a d’une chose.
   Ainsi Mirabeau, voulant peindre la pusillanimité du duc d’Orléans, qui voulait et n’osait pas être criminel, dit: «Ce d’Orléans est un Jean-Foutre qui toujours bande le crime et n’ose le décharger. "Ignavum equidem fateor qui continuo erigit scelus et nunquam ejaculari ausus est.»"
   faire bander
   Provoquer l’érection de l’homme par des discours libertins ou par des attouchements autour des parties sexuelles.
   
   "L’air est plein d’odeurs spermatiques
   Qui font bander les plus usés,
   Et font sortir de leurs boutiques
   Les bourgeois les plus empesés."
   ("Parnasse satyrique.")

Dictionnaire Érotique moderne. . 1864.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bander — [ bɑ̃de ] v. <conjug. : 1> • fin XIIe; de 1. bande I ♦ V. tr. 1 ♦ Entourer d une bande que l on serre. Bander le front d un blessé (⇒ bandage) . P. p. adj. Main bandée. 2 ♦ Couvrir (les yeux) d un bandeau. Bander les yeux d un condamné… …   Encyclopédie Universelle

  • bander — BANDER. v. a. Lier et serrer avec une bande. Bander une plaie. f♛/b] Il signifie aussi, Mettre un bandeau sur les yeux. Bander les yeux à un Trompette que l on reçoit dans une Place de guerre. Bander les yeux d un criminel à qui on va couper le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bänder — des Menschen I. Bänder des Menschen II …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • bander — Bander, Fasciare, Caput lana alligare. Bander ou bender un arc, Arcum intendere, Curuare, Sinuare, Flectere, Lentare, Lunare, Tendere. J ay paour que tu ne bandes si fort ton arc, que tu n en rompes la corde, Vereor ne istaec fortitudo in neruum… …   Thresor de la langue françoyse

  • Bänder — sind nicht nur ein wesentlicher und nothwendiger Bestandtheil der weiblichen Kleidung, sondern auch ein Gegenstand des Schmuckes. Sie dienen zur Einfassung, als Schuhbänder, als Gürtel, zur Verzierung auf Hüten, als Schleifen zum Kopfputz,… …   Damen Conversations Lexikon

  • Bander — Band er, n. One banded with others. [R.] [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bänder — Bänder, 1) schmale u. dünne Streifen, welche einen Gegenstand umschlingen, od. 2 getrennte Dinge verbinden, s. Band; 2) (Ligamente, Ligamenta, Syndesmen, Anat.), häutige od. sehnige Theile, welche die Organe mit einander mechanisch verbinden, bes …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bänder — (Ligamenta), häutige oder sehnige, aus Bindegewebe bestehende Gebilde des Körpers, die gegenseitige Verbindung der Knochen und Knorpel vermittelnd; reißen leicht bei Verstauchung. Bänderlehre (Syndesmologīe), die Lehre von der Gestalt und der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • BANDER — v. a. Lier et serrer avec une bande. Bander une plaie. Bander le front d un malade. Se bander la tête.   Il signifie aussi, Mettre un bandeau sur les yeux. Bander les yeux à un parlementaire ennemi que l on reçoit dans une place de guerre. Bander …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANDER — v. tr. Lier et serrer avec une bande. Bander une plaie. Bander le front d’un malade. Se bander la tête. Il signifie aussi Couvrir les yeux d’un bandeau. Bander les yeux à un parlementaire ennemi que l’on reçoit dans une place de guerre. Bander… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bander — (ban dé) v. a. 1°   Serrer avec une bande. •   .... Octave passant s est donné le souci De bander ma blessure...., ROTR. Vencesl. IV, 2.    Garnir de bandes de pâte une tourte ou un godiveau.    En termes de marine, bander une voile, y coudre des …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”