baiser ou foutre à couillons rabattus, ou comme un dieu
   Avec énergie, sans songer au mari que l’on cocufie ni aux enfants que l’on procrée, — comme tous les hommes voudraient bien pouvoir foutre, et comme toutes les femmes voudraient bien être foutues.
   
   Et maintenant, gonzesse, que je t’ai foutue à couillons rabattus, comme tu n’es pas foutue d’être foutue jamais de ta garce de vie.....
   LEMERCIER DE NEUVILLE.
   
   "Les hommes, lorsqu’ils ont foutu
   A double couillon rabattu,
   Se lavent dans une terrine."
   DUMOULIN-DARCY.
   
   Madame Durut, sentant les approches du suprême bonheur, se livre au transport, et s’agitant à l’avenant, s’écrie: Foutre! c’est trop de plaisir! il fout comme un Dieu!
   A. DE NERCIAT.

Dictionnaire Érotique moderne. . 1864.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”