prendre son plaisir

prendre son plaisir
   Faire l’acte vénérien.
   
   "Qui, pour la voir et fraîche et belle,
   A pris son plaisir avec elle
   Trois ans entiers."
   J. GREVIN.
   
   Lui, se voyant libre, ne manqua point à prendre son plaisir.
   D’OUVILLE.
   
   Mais pourtant, petit cœur, quand vous m’eussiez laissé prendre un peu mon plaisir.
   TROTTEREL.
   
   Elle était dans les bras de Chastel avec qui elle avait pris son plaisir au son du luth.
   CH. SOREL.

Dictionnaire Érotique moderne. . 1864.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Prendre son pied — ● Prendre son pied éprouver un vif plaisir, en particulier un plaisir sexuel intense …   Encyclopédie Universelle

  • prendre\ son\ pied — Avoir du plaisir, ou simplement du contentement, tant la locution s’est usée à force d’être rabâchée, de servir à tout – et quelquefois à rien. • Dimanche j’ai pris mon pied. On est allé faire une balade en forêt, c’était super sympa. • Le petit… …   Le petit dico du grand français familier

  • PLAISIR — Le plaisir occupe une place décisive dans la culture occidentale, où il engage d’abord tout l’édifice moral . Faut il l’éviter, le rechercher, le situer, le doser? Tel est l’objet de la réflexion populaire, mais aussi des raffinements… …   Encyclopédie Universelle

  • plaisir — en François se prend pour un bien fait, pour une chose fort agreable, et pour recreation, joyeuseté ou passetemps. Plaisir mondain et charnel, Voluptas. Mon plaisir ou soulas, Meum suauium, Quid agitur? Mea voluptas. A mon plaisir, Ex sententia,… …   Thresor de la langue françoyse

  • prendre — PRENDRE. v. a. Mettre en sa main, en son pouvoir sans violence, occuper quelque chose en la tenant. Prendre une espée. prendre un livre. prendre quelque chose avec la main, de la main. prendre un cheval par la bride. prendre un boeuf par les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PRENDRE — v. tr. Saisir, mettre en sa main. Prendre un livre. Prendre une épée. Prendre une pierre. Prendre une plume. Prendre un bâton. Prendre la main, le bras, l’oreille à quelqu’un. Prendre quelqu’un par la main. Prendre un cheval par la bride. Prendre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • PRENDRE — v. a. ( Je prends, tu prends, il prend ; nous prenons, vous prenez, ils prennent. Je prenais. Je pris. Je prendrai. Je prendrais. Prends. Prenez. Que je prenne. Que je prisse. Pris. ) Saisir, mettre en sa main. Prendre un livre. Prendre une épée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • plaisir — (plè zir ; au commencement du XVIIIe siècle, la prononciation indiquée est plaizi, prononciation qu on entend encore) s. m. 1°   Mouvement, sentiment plaisant, agréable, excité dans l âme par une impression physique ou morale. •   C est un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • prendre — [ prɑ̃dr ] v. <conjug. : 58> • 980; lat. prehendere I ♦ V. tr. A ♦ Mettre avec soi ou faire sien. 1 ♦ Mettre dans sa main (pour avoir avec soi, pour faire passer d un lieu dans un autre, pour être en état d utiliser, pour tenir). Prendre un …   Encyclopédie Universelle

  • prendre — Prendre, Accipere, Acceptare, Capere, Captare, Excipere, Prendere, Prehendere, Comprehendere, Percipere, Sumere, Desumere. Prendre et appliquer à soy, Asciscere. Prendre en sa main quelque chose, Inuolare. Prendre en cachette, Surripere. On n en… …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.