moucher
   et se moucher
   Bander, baiser ou se branler — afin de décharger.
   
   Le vieux maréchal de Villeroi ayant été envoyé à Lyon, en 1717, pour apaiser une sédition, ce ne furent pendant son séjour que réjouissances et fêtes continuelles. Une grande dame de Paris, ayant appris que les Lyonnaises s’empressaient fort d’écrire au maréchal, écrivit à l’une d’elles: «Mandez-moi donc à qui M. le maréchal a jeté le mouchoir.» La vieille madame de Breault, qui habitait Lyon, et qui avait été autrefois des amies de Villeroi, vit cette lettre et dit à celle qui la lui montrait: «Ecrivez à votre amie qu’il y a longtemps que le maréchal ne se mouche plus.»
   P. LAROUSSE.

Dictionnaire Érotique moderne. . 1864.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • moucher — [ muʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; lat. pop. °muccare, de muccus « morve » 1 ♦ Débarrasser (le nez) de ses mucosités en pressant les narines et en expirant fortement. Mouche ton nez ! Par ext. Moucher un enfant. ♢ Fig. Fam. Remettre… …   Encyclopédie Universelle

  • moucher — 1. (mou ché) v. a. 1°   Presser les narines pour en faire sortir les mucosités. •   Il [Diogène] vit un jour un homme qui se faisait chausser par un esclave ; tu ne seras pas content, dit il, jusqu à ce qu il te mouche ; de quoi te servent tes… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • moucher — MOUCHER. v. a. Presser les narines pour en faire sortir les superfluitez, les excrements qui tombent du cerveau dans le nez. Mouchez cet enfant. dites luy qu il se mouche. mouchez vous. Lors que quelqu un prend pour luy en particulier ce qui ne s …   Dictionnaire de l'Académie française

  • moucher — Moucher, quasi Munger, Mungere, Emungere …   Thresor de la langue françoyse

  • MOUCHER — v. tr. Presser les narines pour en faire sortir les mucosités. Il s’emploie surtout avec le pronom personnel. Se moucher fréquemment, bruyamment. Absolument, Si cet enfant pouvait moucher, il serait soulagé. Il ne mouche presque point. Moucher du …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MOUCHER — v. a. Presser les narines pour en faire sortir la surabondance des humeurs qui tombent dans le nez. Mouchez cet enfant.   Il s emploie aussi avec le pronom personnel. Mouchez vous. Cet enfant ne se mouche jamais.   Il s emploie quelquefois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • moucher — vt. (un enfant) ; (en plus dans l Albanais, à Albertville) gifler : MOSHÎ (Albanais.001, Annecy.003, Ballaison, Balme Si., Leschaux, Saxel.002, Thônes, Villards Thônes), môshî (Cordon), motyé (Chambéry.025), R.3. A1) se moucher : seuflâ dyin son… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MOUCHER — v. a. Espionner. La police a fait moucher cet homme. Il est familier. MOUCHÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • moucher — v.t. Réprimander. / Remettre à sa place, contredire : Je l ai mouché. / Donner une correction : Je lui ai mouché la gueule. / Ne pas se moucher du pied, se croire de l importance, avoir des prétentions ; demander un prix trop élevé …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • moucher — moochˈer or mouchˈer noun • • • Main Entry: ↑mooch * * * moucher variant of moocher …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”